Et les sHATdoks pompaient … pompaient

Posted on 24 mars 2010

5


J’ai redécouvert ce texte magnifique … Vous y reconnaitrez qui vous voulez …

A gauche du Ciel il y avait la Planète Shadok. Elle n’avait pas de forme spéciale… ou plutôt…..elle changeait de forme, ce qui était très inconfortable pour les Shadoks qui y habitaient.

Ils ne savaient plus quels étaient les escaliers qui montaient et ceux qui descendaient sauf quand c’était expressément écrit dessus. Alors il arrivait souvent qu’avec un escalier prévu pour la montée on réussisse à monter plus bas qu’on ne serait descendu avec un escalier prévu pour la descente.

De même, quand ils montaient un escalier, ils n’étaient jamais sûrs d’arriver en haut.

Ce qui nuisait considérablement au développement normal de leur intelligence, d’autant plus que leur cerveau ne possédait que quatre cases. Si bien que lorsqu’il avaient appris quatre mots (par exemple GA, BU, ZO et MEU), ils en oubliaient forcément un pour en apprendre un nouveau . Par conséquent, leur logique ne reposait pas sur des bases solides, et se bornait à deux principes :

1. Premier principe de la logique Shadok : Pourquoi faire simple, alors que l’on peut faire compliqué.

2. Second principe : Plus ça rate, et plus on a de chances que ça marche. Par exemple : Leur fusée n’était pas très au point mais ils avaient calculé qu’elle avait une chance sur un million de marcher, ils se dépêchaient donc de bien rater les 999 999 premiers essais pour être sûrs que le millionième marche.

De ces deux principes, découlaient de nombreuses conséquences aussi catastrophiques les unes que les autres … !

Pomper, pour les Shadoks, à la longue, c’était devenu une abitude…..C’est à la pompe, en effet, que la plupart de leurs travaux s’effectuaient…ou ne s’effectuaient pas. Quand les Shadoks se trouvaient devant un grave problème et qu’ils ne voyaient pas très bien comment faire, et bien ils pompaient.

Ils avaient de grosses pompes pour les gros problèmes et des petites pompes pour les petits problèmes.Ils avaient mis au point des pompes spéciales pour les cas où il n’y avait pas de problème du tout. Pour ceux de nos lecteurs que la Technique intéresse, disons que quand on pompait avec ça….non seulement il ne se passait rien comme avec une pompe Shadok ordinaire, mais plus on pompait et plus il n’y avait rien qui se passait…. C’était quand même une sécurité….

Bien à vous tous …

Publicités
Posted in: opinions