Un malgache à Tunis

Posted on 7 mars 2020

0


tunmada

J’avais écrit « Un malgache à Abidjan » en faisant le constat que notre Grande Ile avait globalement 20 à 25 ans de retard en termes de développement sur la Côte d’Ivoire. Ce que j’attribuais de fait aux 25 ans supplémentaires de stabilité politique qu’avait connus le pays d’Houphouët quand le boky mena de Ratsiraka faisait plonger Madagascar dans le marasme économique …

Et puis j’ai découvert Tunis et la Tunisie. Un de ces pays du Maghreb que, quelque part entre attentats terroristes, problèmes sociaux et printemps arabes et problèmes d’émigration/immigration et autres boat people, on a tendance à imaginer au moins aussi malheureux/pauvres que nous-mêmes.

Erreur … Erreur … J’ai découvert un pays au dynamisme économique surprenant malgré ses problèmes politiques, malgré la frustration des gens qui déplorent « l’immobilisme » qu’ils disent vivre depuis 11 ans … Seigneur, offrez nous le dixième de leur « immobilisme »  … Parce que Tana face à Tunis c’est  40 ans de retard !!!

Réflexions …

  • Est ce notre insularité qui nous empêche de voir la réalité de nos voisins et de nos frères les plus proches… Qui nous empêche de voir qu’en termes de développement il existe des stades intermédiaires entre notre situation immédiate et celle des pseudo-référents occidentaux qui nous paraitraient inaccessibles … ???
  • Comment nos dirigeants et représentants politiques qui voyagent ne sont-ils pas morts de honte au constat de ces écarts ? Qu’ont-ils donc dans les yeux ou dans le cœur qui ne les dresse pas dans la seule volonté de TOUT FAIRE pour le bien-être et l’épanouissement des malgaches ?

Et puis …  Nos BAREA, dont nous sommes, à juste titre, si fiers, ont pris 0-3 face à la Tunisie en quart de finale C.A.N l’année dernière … Ce serait  de fait l’ordre des choses … Mais doit-on s’y résigner?

Patrick Rakotomalala (Lalatiana PitchBoule) – 07/02/2020

Posted in: opinions