Les chroniques de Ragidro : s’il te plait, creve moi un oeil …

Posted on 26 décembre 2018

0


magritte-le-double-secretPar Patrick Rakotomalala (Lalatiana PitchBoule)

Après cette élection présidentielle à Madagascar, d’aucuns se posent la question quant l’attitude à adopter face au TGV : « opposant » ou « collabo » ? …

Si la réponse au « Comment collaborer? » ne devrait (malheureusement) pas poser trop de problème, le « Comment s’opposer? » laisse place à toutes les élucubrations … S’opposer de manière constructive? Critique ? Comment se constituer en mouvement ? Comment constituer la force qui pourra se dresser contre le pouvoir et éviter sa réélection ?  Pffffff … On pense déjà à la prochaine échéance quand il y a des urgences à traiter ….

Pourquoi le choix ne peut il être celui de l’attitude simplement citoyenne, responsable : « Fais ce que dois faire, avec honnêteté, exemplarité … sans te préoccuper d’être dans l’opposition ou dans la compromission … Fais de ton mieux pour grandir et aider l’autre à grandir »…  Pourquoi ne pas avoir simplement à l’esprit ce que l’on doit à notre prochain sans avoir à se poser la question : à quelle instance politique « supérieure »  mon action va-t-elle rendre service ? Dans ce cas de figure, autant ne JAMAIS rien faire … Ou la moitié de la nation ne fera rien qui puisse servir l’intérêt de l’autre moitié …

Mon action ne sert avant tout que moi-même… elle ne sert qu’à la construction de ma propre histoire et de celle de mon prochain … Si je dois affronter l’adversité, je l’affronterai quelle qu’elle soit et de quelque soit son origine politique ou règlementaire.

Je pense ici à ce conte où le dieu de tous les dieux, se promenait sur la terre pour voir comment les hommes s’y comportent. Il arrive dans un petit village où semblaient régner la discorde et la haine. Dans un champ, il aperçoit un paysan qui trime dur, poussant péniblement le soc d’un misérable araire.

Voulant enseigner dans ces lieux un peu de générosité, il s’adresse au paysan en ces termes :  « Je suis le grand dieu, toutes les choses sont en mon pouvoir. Demande-moi ce que tu veux et je te l’obtiendrai. Mais sache une chose : pour ce que tu demanderas, j’en donnerai le double à tes voisins. Si tu me demandes cent pièces d’or, je leur en offrirai deux cents »… Le paysan  se pince les lèvres… réfléchit, puis, avec un méchant sourire, il déclare :  « S’il te plait, crève-moi un œil !  » … Est-ce le modèle qu’il faut au pays ?

Pour ma part, très franchement, j’emm… le TGV … et les autres politiques… Mais rien ne m’empêchera de faire ce que je crois juste pour le développement du récit historique Malagasy. Tant qu’on ne verra pas sur le temps long, on laissera le pays dans la mouise.

Bien à vous tous

 

Posted in: opinions