Encore un raiamandreny qui s’en est allé …

Posted on 8 mars 2018

0


Jean Pierre

Par Patrick Rakotomalala (Lalatiana PitchBoule)

Et encore un de mes raiamandreny qui s’en est allé … Jean Pierre Domenichini est désormais à compter au rang de nos grands disparus. Celui là parlait de dieux et de rois … Il a tiré sa révérence.

Il y a trois semaines…

Têtu comme un zébu, il est parti en silence … Marrant … Parce qu’en fait de silence, on avait du mal à le lui faire garder 🙂 . On se souviendra en souriant de ses longues interventions en conférence à Zama Aix… Que j’essayais vainement de réduire en jouant le sémaphore pour que les modérateurs, écrasés par leur respect pour l’érudit, tentent de l’interrompre.

Mais qu’on ne s’y trompe pas. J’adorais Jean Pierre. Il va me manquer. Son érudition va me manquer. Et je vais devoir me trouver d’autres référents quand il s’agira d’interprétation et de réponses quant à l’histoire de Madagascar.

Il m’avait honoré de son intérêt en 2009 tout en critiquant mon écriture qu’il jugeait par trop « gallienienne » (je m’y suis repris à trois fois avant d’arriver à l’écrire). Cette reconnaissance m’avait particulièrement touché et flatté, impressionné que j’étais par la dimension d’un personnage qui aurait mérité un hommage national… Et son parrainage n’a pas été étranger à ma passion pour l’écriture et la recherche que j’avais développée à l’époque.

J’ai aimé son amour du pays. J’ai aimé l’entendre parler les vieux mots. J’ai aimé son amour de l’histoire et sa lecture des faits et coutumes gasy. J’ai aimé son envie de faire bouger les choses et ses emportements lyriques sur le Forum Magnum qui, décidément, a perdu après Zadefo Christian Chadefaux sa deuxième figure blanche de poil et gasy de cœur.

J’ai aimé sa qualité d’écriture. Au-delà de son travail d’histoire et d’anthropologie, il savait prendre un ton où sa capacité de dérision et sa causticité ne gommaient pas la tendresse qu’il avait pour le pays et ses habitants (je vous laisse lire ses chroniques sur les Patagaches et les Madagons).

Je me suis amusé de ses colères et de sa capacité de rancune quand il prenait le micro pour régler en public ses comptes avec des adversaires scientifiques … « Jean Pierre, tais-toi … chuuuuttt !» … Mais je ne pouvais m’empêcher de me bidonner.

Il est là-haut, désormais… Il y aura enfin retrouvé sa Bakoly. Qui l’empêche probablement de se disputer avec Zadefo Christian Chadefaux. P’têt qu’ils jouent à  » je te tiens, tu me tiens par la barbichette (blanche) » …  Et Tsilavina Ralaindimby, à son habitude, est en train d’arbitrer… Gardez moi une place dans votre partie là-haut, mes amis …

histoire des dieux

smiley triste

 

Publicités
Posted in: opinions