Origine et sortie de crise à Madagascar : que disent les citoyens ordinaires ?

Posted on 22 juillet 2013

10


Et quand on interroge les gens, le bilan de ces années est impitoyable …

Afrobarometre 2013 Fig 1 et 2

« Premiers résultats de l’enquête « Afrobaromètre 2013 » à Madagascar. Juillet 2013

Depuis 2009, Madagascar est enlisée dans une crise d’une longueur inégalée à l’aune de l’histoire du pays et dont personne ne voit l’issue. D’origine politique, cette crise a provoqué des conséquences dramatiques dans les domaines économiques et sociaux.

Pour ne prendre qu’un exemple, selon les estimations de la Banque mondiale, 92% des Malgaches vivent dans la pauvreté, faisant de la Grande Ile l’un des pays les plus pauvres du monde. A ce jour, les nombreuses tentatives de médiation et de sortie de crise, tant internes qu’externes, se sont toutes soldées par des échecs.

Les accords péniblement trouvés ont systématiquement été remis en cause et n’ont jamais pu être menés à leur terme. Une des caractéristiques des multiples négociations passées et présentes est qu’elles se sont déroulées au sommet, sans que jamais la base ne soit consultée.

En l’absence de consultations électorales (premier moyen d’expression populaire dans les régimes démocratiques) et d’instituts de sondage à large couverture permettant de tâter le pouls de la population, il est impossible de connaître le point de vue des citoyens ordinaires, qui depuis 5 ans se trouvent privés de moyens d’expression du fait de la crise politique.

L’enquête Afrobaromètre 2013 permet pour la première fois de se faire une idée précise et actualisée de ce que pensent les Malgaches de la situation actuelle. Elle offre la possibilité aux citoyens ordinaires de faire entendre leur voix. Réalisée en mars/avril de cette année sur l’ensemble du territoire national, elle porte sur un échantillon représentatif de l’ensemble des citoyens du pays (adultes de 18 ans et plus). Elle s’inscrit dans le cadre d’un réseau scientifique international qui couvre l’ensemble de l’Afrique : la nouvelle vague d’enquêtes 2011/2013 a été mise en place dans 35 pays africains.

Madagascar a intégré le réseau Afrobaromètre en 2005 et l’enquête de 2013 est la troisième conduite dans le pays (après 2005 et 2008). Inscrites dans le cadre d’une initiative de renommée internationale, jouissant d’une crédibilité incontestée, ces enquêtes socio‐politiques présentent l’avantage inestimable de l’objectivité. En effet et à la différence d’autres sources d’informations, le réseau Afrobaromètre est un réseau de chercheurs, par définition non partisan. Parfaitement comparables, les enquêtes Afrobaromètre offrent la possibilité, non seulement de suivre l’évolution de la situation à Madagascar, mais également la mettre en regard avec les autres pays du continent. »

Afrobarometre 2013 Fig 3

Le fichier PDF complet ici

AFROBAROMETRE MADA 2013 – Points de vue de la population sur origine et sortie de crise – Premiers résultats

pdfico

Posted in: opinions