GTT, Maputo et Matotoa …

Posted on 2 mars 2010

5


Par Lalatiana Pitchboule

Perplexité à l’issue d’une réunion menée en Février par les Tia Tanindrazana (patriotes malgaches) de Lille et du Benelux qui avaient invité à un débat les membres de la Diaspora Malgache …

Perplexité avant la réunion quand les différents messages d’invitation ou d’information de la réunion donnaient pour les uns « La zone 2 « Lille-Benelux » du GTT International, organise à Lille […], une conférence-débat sur le thème :
« La situation actuelle à Madagascar » »

Pour les autres, « Le Collectif de la diaspora malgache pour un état de droit » vous invite à un débat sur le thème « Une année d’état de non-droit à Madagascar et après? »

En psychiatrie, l’émission de messages contradictoires, instaure des systèmes pathologiques … La réunion a donc été un peu folle. Avec des attentes des uns parmi les participants qui ne correspondaient pas nécessairement aux attentes des autres …

De fait, perplexité quand se sont ouverts les débats dont les premiers échanges se sont centrés sur les divergences entre les GTTs …

Perplexité quand les discours s’affichent attachés avant tout au respect des accords de Maputo … Ont-ils réalisé, ces acteurs des diverses « mouvances » de patriotes de la diaspora, qu’ils étalaient les mêmes travers razouéliniens qu’ils disent dénoncer … Ont-ils réalisé que leurs échanges dévoilaient leur incapacité à négocier une ligne politique commune qu’une charte, une sorte « Maputo sur Seine », adoptée par tous conjointe suffirait peut être à définir…

Ont-ils envisagé, alors même qu’une fragile victoire commence à se dessiner, que ces divergences entre patriotes légalistes pouvait mettre en péril cette victoire… ? Ou alors, hypothèse horrible, est ce parce que la victoire se dessine que les ambitions et les rivalités se dévoilent pleinement… ?

Ont-ils assumé que la victoire de demain, sera le fruit d’une mobilisation générale, et en particulier d’une mobilisation de TOUTE la diaspora …

Ont-ils imaginé que DEMAIN est là … que la lutte pour le retour d’une légalité acceptée par tous, n’est QU’UNE ETAPE de la reconstruction du pays et d’une nation … Et que si nous, membres de la Diaspora, voulons éviter de retomber dans 2 ans, dans 5 ans, dans 15 ans dans la même situation, il faut se bouger le c… MAINTENANT pour affirmer nos droits, notre représentation, nos devoirs, nos responsabilités, notre participation au devenir et au développement du pays …

Il est de la responsabilité de chacun des acteurs des différentes « mouvances » légalistes, de se préoccuper immédiatement de la définition d’un modus vivendi et operandum (en malgache dans le texte) … parce qu’à deux doigts de la victoire que les militants ont contribué à bâtir, il est de leur responsabilité de finir ensemble le travail engagé … et de ne pas risquer de compromettre cet édifice fragile et difficilement bâti.

C’est leur responsabilité vis a vis des militants patriotes qui ont vécu et aimé la force du 9 Mai, et qui ne comprennent pas ces guéguerres intestines…

C’est leur responsabilité vis-à-vis de ceux qui sont restés au pays et qui vivent mal ces querelles … miroir de ce à quoi ils sont confrontés au jour le jour …

C’est leur responsabilité vis-à-vis d’eux-mêmes, qui rêvent d’un retour à une normalité et qui disent rêver d’une nouvelle démocratie mais s’avèrent incapables de négocier leur champ d’intervention, leurs convergences vers un projet commun, pour s’arrêter à des divergences qu’on ne sait venues d’où …

Les maximes très fortes qui énoncent « MITAMBARA FA IZAY MITAMBATRA DIA VATO. », ne doivent elles rester que paroles au vent qui disperse le sable ?

Il faudrait pas qu’on transforme en Matotoa l’esprit de Maputo …

Bien à vous …

Posted in: opinions