1975 – 2009 – Mêmes errements idéologiques …

Posted on 29 mars 2009

0


29 mars 2009

A propos du démantèlement ou de la reprise en main du groupe TIKO.

En 1975, la révolution socialiste portée par l’idéologie Ratsirakienne voulait casser les privilèges et les monopoles agricoles en place en centralisant les outils et moyens de distribution. L’intention était idéologiquement louable. Mais l’idéologie n’a jamais fait manger longtemps les peuples.

En fait de disparition de monopoles et de privilèges, on a au contraire assisté à la mise en place d’une nouvelle caste de profiteurs/fonctionnaires, qui usant de leur incontournable position , s’en sont véritablement mis plein les fouilles… Dans la famille crocodile, j’avais le grand père (repu) … donnez moi les fils, jeunes crocodiles affamés.

En termes de PIB, on aurait pu cyniquement ou avec philosophie se dire « …baaahhh … c’est pas bien grave .. que ce soit un Gasy plutôt qu’un Karana ou qu’un Vazaha qui se sucre, ce n’est que justice … de toutes façons l’argent reste là».

Eh non … !!! L’argent n’est pas resté là.

Parce que par contre la catastrophe économique (-40% du PNB / hab en 10 ans) qui s’en est suivie, en particulier sur le plan de la distribution et des revenus agricoles a eu une origine non envisagée : avec la suppression des têtes et des « profiteurs » en place, la centralisation a eu pour effet immédiat la disparition pure et simple des circuits et process de distribution éprouvés et rodés.

Et le corollaire en a été : rupture brutale de la collecte des productions, appauvrissement immédiat des producteurs, thésaurisation des productions, assèchement des approvisionnements, pénurie de produits de première nécessité … et le tout bien sûr aggravé par l’incompétence, l’arrogance imbécile ou l’inexpérience et l’avidité de ces nouveaux opérateurs qui étaient trop pressés de prendre la place des anciens pour se préoccuper , de manière responsable, d’une réelle appropriation de leur savoir-faire.

35 ans après, on assiste aux mêmes errements.

Parce que ne nous leurrons pas : la prochaine nationalisation du groupe TIKO (ou de ce qui en restera après les pillages actuels) sous prétexte de dettes fiscales est encore une grossière erreur. Ce qui est visé est d’une part un démantèlement idéologique et, d’autre part, l’annihilation d’un concurrent gênant pour les acteurs économiques qui ont œuvré en en arrière plan. Ces gens croient qu’ils vont s’empocher le gros Magot Be/Jackpot, mais sont en fait en train de tuer la poule aux œufs d’or … laquelle poule pondait pour tout le monde …

Stupidité idéologique encore … aussi peu appropriée que la ré-introduction de français à l‘école … au fou … au secours … Mais quand donc, ces politiques cesseront ils de soigner leurs névroses et leurs complexes sur le dos du peuple … La prochaine aide internationale à exiger sera un (TRES GROS) budget pour psychanaliser ces politiques …

Lalatiana Pitchboule

Posted in: opinions